Du G au H part. 1 : Germination

by Gorah

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Une superbe pochette digipack qui se déplie en 3 pour pouvoir admirer la magnifique fresque et l'artwork de Natas !

    Comprend l’écoute en continu illimitée de "Germination" au moyen de l’appli gratuite de Bandcamp, ainsi que le téléchargement de haute qualité aux formats MP3, FLAC et plus.

    Includes unlimited streaming of Du G au H part. 1 : Germination via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 2 days

      €9 EUR or more 

     

  • Full Digital Discography

    Get all 6 Gorah, la Main Verte releases available on Bandcamp and save 35%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Du G au H part. 1 : Germination, #Fassebé (2018), Chutes de stud' (2017), Encore un été de merde (2013), Où est Gorah ? (2012), and Un été de merde (2012). , and , .

    Purchasable with gift card

      €9.75 EUR or more (35% OFF)

     

1.
C'est l'retour du E.T. parigot qu'arrête pas de rouspéter Piscine plus console : j'ai les yeux rouges pétés Chacun ses blessures, j'arrache mes croûtes séchées C'est pas qu'tu m'intéresses pas, c'est que tout m'fait chier Vingt piges dans c'rap et j'suis pas indispensable Mais se faire plaisir est mon principe central J'parle pas d'branlette même si ça y ressemble Demande au beatmaker qui découpe ses ptits samples Jeu d'jambes, j't'enrhume, j'te mets des ptites crampes Faudra te lever tôt, mon réveil c'est 6h30 P’tit déj à la verte brillante Y'a bien longtemps qu’j'taf plus au service vente Avec les tendances, j'ai gardé mes distances L'écart reste immense Et quand j'rappe c'est acte de résistance Franchement, j'ai jamais cherché l'évidence, J'ai toujours été en phase avec mon existence Nique le game, j'ai pas les veuches pour m'faire un beau chignon Sur scène j'envoie des postillons et quelques opinions On m'a dit faut pas jeter de miettes aux pigeons J'rappe pour les oreilles averties : voilà ma position Depuis la fameuse époque du poste cassette, Une cause abstraite m'oblige à chercher la prose parfaite Et j'pars tellement loin que j'arrive sur d'autres planètes Alors c'qui s'passe sur Terre, j'm'en bats les pommes-noisette Ou bien les pommes dauphines, du plancher au plafond Donne-moi ma bombe et mon pochoir, j'te refais la décoration J'ai une dérogation pour faire un peu c'que j'veux J'te le jure sur la tête de mes deux yeux bleus Tellement anonyme qu'on dirait un groupe sans nom Tu veux te plonger dans mes couplets c'est un trou sans fond Bref, j'te balade et moi je tourne en rond Le beat est signé "hydeprod", il est tout l'temps bon
2.
Chacun son école et sa bonne étoile Y'a rien à comparer, on n'est pas d'force égale x4 Volonté d'rester anonyme Mais notre démarche n'est pas anodine On pousse le délire à son paroxysme S'acharner autant dans c'merdier c'est du masochisme Mon truc est brut et y'a pas d'notice Allume la radio, les rimes s'appauvrissent La comédie dure, les guignols s'auto applaudissent Bref, que leur progéniture contracte la chaude pisse Tu t'en doutes on fait pas d'profit Bloqués entre les pales copies, les parodies J’pratique une forme de rap maudit Mes incantations ont seize lignes que je psalmodie Poto, tu connais la doctrine C'est pas mes rimes qui feront danser ta copine depuis que Claude s'est fait next par Caroline J’pratique le langage de shaolin Chacun son école et sa bonne étoile Y'a rien à comparer, on n'est pas d'force égale x4 J’ai eu le choix des armes, le choix des lames Les décibels et le mouv m’ont choyé l’âme Le beatmaking et le rap ont charmé l’homme J’ai développé mes compétences au-delà des normes Les routes du succès ne sont pas pavées d’or À l’aut’bout de l’arc-en-ciel y’a pas d trésor Beaucoup ont cru qu’ils étaient assez forts On marche encore sur des corps, je compte pas les morts Je compte pas les heures et je compte pas les jours À bosser derrière mon matos tah les fous Jsuis comme Splinter un vrai rat d’égout Ça marche sans oseille, ici c’est la débrouille le mumble rap, mais de quoi parlez-vous? Mais Barrez-vous, on veut pas de ça chez nous! Pour arriver à mon but je ferais pas de détours J’hésiterai pas à rouler sur ta dépouille Tu m’casses les couilles Quitte à manger des nouilles Je sais qu’tu mouilles Que tu vas prendre des douilles
3.
Les yeux disent la vérité, t’fie pas à nos ganaches D’un regard je peux t’épier même si mon son sent la voix d’garage Y’a des jours où j’fais grise mine mais c’est là qu’j’écris l’mieux Je fixe droit les civils qu’essayent de m’pister dans l’reureu Bonne idée, mauvaise réaction, peu importe la fin Ma tête cramée attire l’attention, j’y peux rien Le jugement d’autrui se fonde sur l’apparence Moi j’suis discret, je fais pas d’bruit, j’inverse la balance J’ai la mentale solide et eux la tête creuse Sur instrumentale j’me livre et j’crois que c’est c’que j’fais de mieux Les différences fascinent et font peur aux frustrés J’ai la rime facile, j’te gratte ça sur l’banc des accusés Je plaide toujours coupable vu le faciès que j’ai Je joue pas d’rôle, j’suis juste moi : Nicolas Weigel Montrez-moi du doigt, mais surtout n’me touchez pas Je vis selon mes propres lois, je n’suis pas celui qu’tu crois Tous les jours nos vies défilent au ralenti On découpe pas nos steaks avec de l'argenterie Quand tu nous vois, ta pupille s'aggrandit On n'a pas des têtes de gagnants d'prix Le résultat n'est pas garanti Les salles sont pas remplies, on rappe par envie On va pas t'mentir, on fait rarement pire On a pas des têtes de gagnants d'prix Chaque matin face à la glace j'crache des glaires solides Vouloir me déchiffrer en un regard n'est guère possible J'ai vécu des scènes horribles, à peine plausibles Depuis La vie est bien plus simple avec le cerveau vide tu veux connaître mon état d'esprit ? Sache qu'à chaque seconde j'me demande où j'ai atterri Putain d'pays, j'crois qu'les humains dévient Et le pire c'est qu'ils le font sans but bien précis Moi, j'suis plus indécis sur ma misanthropie Sauver les hommes c'est comme essayer de réduire l'entropie Tu peux faire de grands profits, puis devenir sans logis Dans tout ça ne cherche absolument pas de sens logique Et quand j'cogite sur l'image que j'renvoie J'baisse les yeux face au reflet devant moi Plusieurs dans ma tête donc plusieurs casquettes Plusieurs personnalités, une seule manette Tous les jours nos vies défilent au ralenti On découpe pas nos steaks avec de l'argenterie Quand tu nous vois, ta pupille s'aggrandit On n'a pas des têtes de gagnants d'prix Le résultat n'est pas garanti Les salles sont pas remplies, on rappe par envie On va pas t'mentir, on fait rarement pire On a pas des têtes de gagnants d'prix
4.
J'ai jamais été dans l'game et ses innombrables canulars, j'ai évolué dans l'ombre en capuche noire Aussi anonyme que mes collègues pour la plupart; mais on sort pas d'nulle part, j'sais pas c'que t'as pu croire Nique les dates butoir, on a un statut rare On peaufine nos lignes et elles deviennent inraturables c'est pour l'amour de l'art pas pour être la nouvelle star Mes jours de gloire, c'est quand j'écris de nouvelles phrases je m'envole très haut, c'est comme une poussée d'gaz, l'accélération m'écrase à bord de mon vaisseau comme quand tu viens d'pécho, j’ressens une douce extase puis j'oublie tous les nazes, les imposteurs et les escrocs De c'milieu qui fouette sa mère la gangrène Difficile de s'y reconnaître quand on dépasse la trentaine Pas d'clan, pas d'emblème, en bref, j'fais c'que j'veux Casse pas les couilles au chauve qui utilise un sèche-cheveux Et on va dire que j'fais du rap conscient hein ? j'suis juste conscient que j'fais pas du rap de consanguin Articule, fais des phrases car on comprend rien ouais, ouais, ouais, ouais, je suis ce con d'ancien avec ma musique d'ancêtre, le puriste t'emmerde Pour sortir nos disques, on f'sait tourner des usines entières Avant c'était rudimentaire, fallait savoir écrire Maint'nant le grand public s'en pète, préfère se divertir Et on va dire que j'fais du rap de trentenaire bah vu mon âge, ce serait nase de faire autre chose Mon message il est parfaitement clair me compare pas aux autres c'est pas des ptits détails qui nous opposent c'est pas un ruisseau mais l'océan qui nous sépare quand j'entends leurs morceaux, j'kifferais avoir des trous d'mémoire vision en rouge et noir, colère et cynisme Vos MCs sont bipolaires et font preuve de crétinisme C'est pas encore l'heure de m'apporter des chrysanthèmes Le temps s'fait long mais il file quand même Beaucoup trop de questions existentielles de ma vie j'comprends même pas encore les dix centièmes Pas de grand destin, musique clandestine J'ai construit un édifice en empilant des ruines et quand ce sera fini, quand tout sera par terre, Vous inquiétez même pas mes fils y'aura rien à refaire En attendant l'jour J ou bien mon apogée J'honore des featurings sur deux trois projets J'suis un putain d'incompris comme un russe japonais (en vrai) J'redoute la lumière et ses rayons ultraviolets La radio est morte et les disques avec J'sortirai une K7 c'est pas ça qui m'arrête Merde, j'sais pas vraiment si c'est une qualité Mais donner des coups d'épée dans l'eau c'est ma spécialité Le hip hop est mort, ils ont prononcé un non-lieu Parmi les jeunes lions, on n'est plus si nombreux Va-t-on faire long feu ? on fait du mieux qu'on peut On n'est pas des vieux cons on l'devient juste un peu X2
5.
S&B : psahtek On s'met high avec la high tech Si je m'invite chez oit, j'ramènerai pas d'bouteille Juste quelques petites boîtes, ce soir la patrouille veille j'ramène mes appareils, "khey", j'ramène mes appareils, " khey", j'ramene mes appareils, j'te jure c'est pas pareil Personne nous attends, tout le monde est prêt Gonflés à bloc comme un ballon du volcano Fuck le vrai rap ma femme préfèrerait Que j'fasse du fric quitte à faire d'la pop comme Soprano Respecte le click de ton dynavap Si tu comprends pas l'texte c'est qu't'es trop jeune Mais t'inquiète pas pour qu't'aimes bien, on a mis d'la trap J'suis pas dans le lin, j'suis dans l'extraction, les capsules, le microdosing Nos bails c'est comme le vin, on aime contrôler l'appellation d'origine Chauffage induction, j'suis dans mon lit n'importe quelle série devient cool Avec mon addiction, les Kouachi n'auraient jamais tirer dans la foule J'suis dans le vortex : Austin Simrell titanium Vapeur dans le cortex, j'traine avec main verte donc l'herbe est premium Tu préfères tes clopes, ta coke, ton whisky, ta chicha, mec je compatis Par contre j'dois laisser, faut qu'j'appelle Jah All Mighty avec mon Mighty Storz and Bickel , Sto-storz and Bickel x 4 chauffe chauffe mais ne brûle pas x3 tu verras l'résultat Premièrement, la vapeur, c'est pas d'la fumée plus de saveurs, y'a qu'un bouton à allumer Plus de tabac plus de feuille, plus de feu : plus de goudron Le but c'est faire le tour de toutes les variétés sans s'baiser les poumons Et pour les flics c'est rien qu'une clope électronique En plus de ça, vaporiser c'est économique Vapo portable ou de salon y'a le tuyau ou les ballons Et les modèles sont ergonomiques j'les connais tous : le crafty, le mighty, le plenty, le classic, le digit et l'hybrid Les coussinets pour les liquides et tous les week-ends on s'met wicked Merde ! J'en oublie l'game et ses rappeurs psychorigides De temps en temps j'prends la température comme sur l'écran à cristaux liquides Storz and Bickel , Sto-storz and Bickel x 4 chauffe chauffe mais ne brûle pas x3 tu verras l'résultat Si je m'invite chez oit, j'ramènerai pas d'bouteille Juste quelques petites boîtes, ce soir la patrouille veille j'ramène mes appareils, "khey", j'ramène mes appareils, " khey", j'ramene mes appareils, j'te jure c'est pas pareil
6.
J’ai pas envie d’être cool J’ai plutôt envie d’tuer tout l’monde comme Deadpool, rien à foutre vous êtes d’où Que tu débarques de Mars, de Pluton ou d’Jupiter J’m’en tape, ma clique est connue dans tout l’univers Ca t’donne de l’urticaire, c’est dur d’s’y faire Mais tu sais quoi ? Tu peux toujours retourner sucer Lucifer A chaque fois, j’récidive, le style est un missile Complètement débile, rien à foutre si ça blesse des civils Fais tourner l’riddim, fais couler l’gin beam J’suis invicible comme la première dream team Pas b’soin d’carnet, pas b’soin d’stylo J’explose n’importe quel mc qui fait l’erreur d’approcher du micro Le terrain est miné, ma clique est déterminée La tienne est efféminée J’te conseille de pas nous contrarier Comme tu peux l’constater, la plupart d’mes loubards sont tarés 6 millions d'façons d'mourir, on va t'aider à choisir T'oublieras tous tes soucis, on va t'aider à partir 6 millions d'façons d'mourir, on va t'aider à choisir Mort violente ou bien suicide tu feras pas un grand martyr Coup d'couteau dans l'dos, overdose au comico c'est pas des gros mythos c'est la street au micro Quand tu rappes j'm'énerve, arrête de croire tes rêves, tu seras pas célèbre, j'te ferai boire tes règles A c'qui paraît on crève quand on ingère 225 grammes de sel, 8 litres d'eau ou bien 50 comprimés d'ibuprofène Je veux que tu te prosternes que tu cesses cette attitude hautaine car dans ma poche de peignoir je viens de trouver un entonnoir C'est vraiment pas de ma faute si t'as une vraie tête de cobaye Joue pas l'cowboy quand t'es Avec ton crew vous faites les fous dans vos bails Rap de gogole, on aurait presque envie de vous poukave à la volaille Mais j'ai d'autres protocoles pour stopper votre diarrhée vocale Technique de crotale, je maîtrise l'art oral Et méprise la morale, j'vais t'faire vivre un drame social C'est plutôt paradoxal mais si j'traine ta dépouille de haineux sur la N2 t'auras pas d'hommage national J'suis hermétique à tes principes, on t'acheterait pour 5 pièces T'es le générique, j'suis l'princeps Avec tes cheveux lisses tu fais la princesse J'ai la main verte pourtant j'déteste les insectes de ta nature Je ne peux pas t'voir en tag, en graff, en pochoir ni même en peinture 6 millions d'façons d'mourir, on va t'aider à choisir T'oublieras tous tes soucis, on va t'aider à partir 6 millions d'façons d'mourir, on va t'aider à choisir Mort violente ou bien suicide tu feras pas un grand martyr Coup d'couteau dans l'dos, overdose au comico c'est pas des gros mythos c'est la street au micro Quand tu rappes j'm'énerve, arrête de croire tes rêves, tu seras pas célèbre, j'te ferai boire tes règles Guezmer, que des têtes d’ogives.. De la frappe que des bêtes de gifles Fonscar dans la bagarre, T’inquiètes J’sais sur qui compter Loubards tellement nombreux Qu'à Force tu peux pas nous contrer A tes dépends Jsuis une purge à l’état brut... -Abrupte est la pente Mais tu n’l’apprends que quand tu chutes Un coup de spleen et De La tize Histoire qu’j’attise ce qu'il y a de pire au passage, tu diras au gendarme Que Légendaire sont mes Vandales ... -Trop d’charisme Mec, Tu connais l’tarif, Que des Ratepi dans l’navire Prie, pour ton organisme C’est Comme dans Warriors Quand Mes Loubards s’organisent Et Tu sais quoi...je rap 2h mat, je ride Et Ton avis sur ma vie Qu'est-ce qu'il y changera.... Mon 9.3 est Maudit Balance le Stylo Bic Par Ici dans les taudis Trop de cris restent inaudibles Met les gaz, La nuit et noir Et ce soir faut qu’tu cannes Sur le Logo les battes se croisent On a pas attendu Negan. 6 millions d'façons d'mourir, on va t'aider à choisir T'oublieras tous tes soucis, on va t'aider à partir 6 millions d'façons d'mourir, on va t'aider à choisir Mort violente ou bien suicide tu feras pas un grand martyr On va t’aider, on va t’aider à choisir On va t’aider, on va t’aider à choisir On va t’aider, on va t’aider à choisir On va t’aider, on va t’aider à choisir
7.
Couplet 1 J'te conseille De pas poser les pieds dans c'bistrot d'malheur T'y rencontreras les pires orateurs La déco fait dans un style novateur Dans les te-chios des saletés sont inscrites au marqueur Nique les bobos, on ne sert pas de bière végane Une bagarre générale, y'a personne qui témoigne Si t'es en chien y'a toujours Jason pour la dépanne Mais si t'es pas du coin, les gars te crèveront ta bécane et faut qu'jte parle de c'mec, il y a même pas deux semaines Il est rentré dans l'rade, a braqué la recette l'argent laisse des traces, on a r'trouvé la vedette Maintenant le gars regrette, à poil dans la cave secrète Et y'a Carole qui, larguée par tant de mecs coule ses allocs dans des verres de brandy sec Elle veut revivre ses années folles 16h : elle a encore oublié ses gosses à l'école Refrain Y'a des loubards en blouson noir Des transacs sous l'comptoir T'atterris dans un monde rare Et ça peut mal se passer, si t'as pas dit bonsoir Ton chagrin noie-le Y'a pas d'alcool joyeux Rien d'fameux, On reproduit trop souvent le schéma de nos aïeux Couplet 2 Tout le personnel a un casier, y compris les plongeurs Les ptits d'la tess ont vu scarface et viennent relever les compteurs La bande à Basile a perdu au baby et c'est pas des bons joueurs La patron m’doit dix plaques et j'tombe encore sur son répondeur Cet endroit est un dévidoir, le temps y est dérisoire Tous les jours le même gars raconte la même histoire Ses défaites, ses victoires, la petite qu'il a perdue Il boit, il boit, en attendant qu' la douleur s'atténue Au troisième, y'a c'ptit schlag qui divague Archi nerveux, quand il descend pecho un dix balle Chez Marco, c'est invivable, son père bat sa daronne Il descend faire ses devoirs, sur le bureau d'la patronne Entre les piliers d'comptoir très atteints Ces ouvriers qui s'la collent dès l'matin Les regards sont hagards Il y a un contraste net : Y'a des clients qui ont l'cafard et d'autres qui font la fête Refrain Y'a des loubards en blouson noir Des transacs sous l'comptoir T'atterris dans un monde rare Et ça peut mal se passer, si t'as pas dit bonsoir Ton chagrin noie-le Y'a pas d'alcool joyeux Rien d'fameux, On reproduit trop souvent le schéma de nos aïeux Couplet 3 Le jeudi c'est poker clandestin dans l'arrière-salle La seule obligation : déposer sa ferraille Si t'as 50 balles, Monique t'emmènera avec elle Et t'parlera de c'que lui a fait subir son paternel Deux amoureux font la tournée des grands ducs Tandis qu'Hervé le VRP cumule les plans uc' Le barman a la foi, il a à la fois : Diplôme de psy, licence 4 et BAFAa Et puis ce brigadier plutôt dépressif Il s'interroge sur le sens réel de son métier Encore un suicide au sein de son effectif Depuis l'enquête interne, les pertes sont élevées Et c'type qui boit que du perrier avec ses petites lunettes Il part toujours en dernier, il n'en perd pas une miette C'est vrai que dans tout ce merdier il a l'air presque honnête Dictaphone dans la stevé, en fait il s’paye nos têtes Refrain Y'a des loubards en blouson noir Des transacs sous l'comptoir T'atterris dans un monde rare Et ça peut mal se passer, si t'as pas dit bonsoir Ton chagrin noie-le Y'a pas d'alcool joyeux Rien d'fameux, On reproduit trop souvent le schéma de nos aïeux

about

1er volet de la trilogie "Du G au H"

credits

released June 4, 2021

cover : Natas
mix : Oner sauf titre 2 (Gyver, 3 (Pire Mastaa), 5 (Benji) & 6 (Crystal mixage)
mastering : Oner
conseils artistiques : Parallèle records & In The Mood

license

all rights reserved

tags

about

Gorah, la Main Verte Saint Denis, France

EP #GERMINATION 🌱 dispo sur toutes les plateformes
📀 à la SCRED BOUTIQUE ou en VPC ici.

contact / help

Contact Gorah, la Main Verte

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Report this album or account